Eric Robinson, Un professionnel pour vous former.

Eric Robinson - Ostéopathe et Etiopathe

Spécialisé dans les sportifs de haut niveau.

Diplômé d’ostéopathie et d’étiopathie, j’évolue depuis 1997 dans le milieu sportif national et international : Bayern de Munich, Girondins de Bordeaux, Tour mondial de surf (World Surf League). J’enseigne les techniques vertébrales structurelles depuis plusieurs années dans différentes écoles en France et à l’étranger.

-Certificat Universitaire d'Enseignement Supérieur d'Ostéopathie du sport

-Master Universitaire d'Ostéopathie du Sport

-Diplôme d'ostéopathie de Genève

-Diplôme d'étiopathie de Genève

-Formation en aromathérapie

-Diplôme d’ostéopathie biomécanique,viscérale et crânienne

-Certificat de capacité à la pratique du drainage lymphatique manuel

 

REVUE DE PRESSE - ERIC ROBINSON

Éric Robinson

Le Flying Ostéopathe

Interview par Nathalie Golias

French Sensations

 

Entretien avec Éric Robinson, ostéopathe professionnel sportif - surf et football - le plus expérimenté des ostéopathes français auprès des sportifs de haut niveau.

Surnommé le Flying Ostéopathe tant ses soins auprès des grands sportifs lui font parcourir le globe.

Aujourd’hui il partage son temps entre les sportifs de haut niveau, son cabinet en bordure d’océan dans le Médoc et la transmission de son savoir et de son expérience.  Eric Robinson est le seul en France à proposer aux Ostéopathes diplômés un Master Universitaire en Ostéopathie du Sport.  Il prodigue des formations aux quatre coins de la France, dans différentes capitales européennes, mais aussi outre-mer à Tahiti, et en 2019 aux Antilles et à La Réunion. 

 

Nathalie Golias: Éric Robinson, faites-nous rêver, citez-nous quelques sportifs qui ont bénéficiés de vos soins ?

Éric Robinson : La liste est longue, étant donné que j’ai été ostéopathe pour de grands clubs de football comme les Girondins de Bordeaux pendant près de 20 ans, le Barça, le Bayern de Munich, l’équipe national e de football du Maroc et du WAC club de football de Casablanca, mais aussi l’équipe de France de football, l’OGC Nice, l’Olympique de Marseille…

Donc pour n’en citer que quelques-uns, Bixente Lizarazu, Yoann Gourcuff, Franck Ribery, Alou Diarra, Christophe Dugarry… Mais les footballeurs ne sont pas les seuls sportifs auprès de qui j’interviens, j’ai aussi soigné les joueurs du TOP 14 et PRO D2 de Biarritz, Bayonne, La Rochelle, Agen, Auch et Pau, les danseuses et danseurs du ballet du grand théâtre de Bordeaux et différents athlètes en boxe, ski, triathlon, mixed martial arts… Et étant passionné de surf, j’ai côtoyé des surfeurs professionnels et effectué quelques compétitions de surf en tant qu’ostéopathe professionnel et ce, durant mes études. Après quelques compétions, une légende du surf mondial, Wayne Rabbit Bartolomio m’a repéré. Il a cru en moi et grâce à cela j’ai pu devenir le premier ostéopathe officiel du Tour Mondial de Surf et c’est en parallèle que des clubs de Foot sont venus me chercher, dont l’OM, le FC Barcelone, les girondins de Bordeaux, le Bayern de Munich… Je côtoie tous les surfeurs au quotidien. Je suis Kelly Slater depuis 1999, quant à Jeremy flores, je l’ai vu grandir et évoluer en junior puis en pro; je connais bien aussi Mick Fanning pour ne citer qu’eux...

 

N.G. : Quel a été votre cursus pour devenir Ostéopathe ? Et plus particulièrement pour devenir un ostéopathe sportif ?

E.R. : Je considère mon parcours comme assez atypique.  En effet, j’étais rugbyman professionnel et suite à une blessure, j’ai dû arrêter ma profession assez jeune. Pour guérir j’ai dû faire de la rééducation et j’ai ensuite effectué une formation de thérapie manuelle, puis une école d’ostéopathie en 4 ans. Ce fut une très bonne école mais il me semblait tout de même qu’il me manquait quelque chose, que ce n’était pas suffisant, j’ai donc fait 5 ans d’études supplémentaires dans l’école d’Etiopathie de Genève.

 

N.G. : L’intensité des séances auprès des sportifs est-elle plus grande que sur des non sportifs ?

E.R. : Bien sûr, il ne faut pas oublier que les sportifs de HAUT NIVEAU et j’appuie bien sur le terme de haut niveau, sont des personnes ayant une hygiène de vie particulière. Ils sont suivis au quotidien par une équipe médicale. Le sport n’est pas pour eux qu’une passion, c’est leur vie, leur profession. Lorsque l’on s’occupe d’un sportif de haut niveau, le problème doit être réglé le plus rapidement possible, il n’y a aucune autre solution, aucune autre alternative. Ces personnes génèrent tellement d’argent autour d’eux, qu’une attitude laxiste de notre part est inconcevable. Les non sportifs sont manipulés bien plus lentement car ils bénéficient de plus de temps, la rééducation peut se faire sur quelques semaines ou mois.

Cependant, les séances de sportifs sont bien plus courtes et beaucoup plus fréquentes car les motifs de consultations sont à la fois la blessure ou le simple suivi. Les sportifs de haut niveau sont pris en charge en continu, que ce soit pendant les compétitions ou les entraînements.

 

N.G. : Ce surnom de Flying Ostéopathe vient de votre emploi du temps qui vous fait sauter d’un avion dans un autre… Comment organisez-vous votre temps ?

E.R. : J’ai un cabinet de consultation près de Bordeaux, à Hourtin Plage, tout à côté de Lacanau où je m’occupe aussi bien de sportifs professionnels que de personnes comme vous et moi. Mais je suis en déplacement lors de la saison du championnat du monde de surf, puis selon les championnats pour les clubs de football auprès desquels j’officie. Ensuite pour la partie formation, c’est généralement le week-end que je pars deux journées, 6 à 8 mois de l’année pour assurer les formations à mes confrères ostéopathes, à Paris, Strasbourg, Toulouse, Caën, Madrid, Bruxelles, Bucarest, Genève, Barcelone, Rome, Lisbonne et même Almaty au Kazakhstan…

 

N.G. : Donc depuis quelques années vous développez votre propre formation au travers de Sport Ostéo. Qu’est-ce qui fait la qualité de cette formation qui connait chaque année un succès grandissant ?

E.R. : La formation Sport Ostéo que j’ai créée est unique en Europe.  Elle aboutit après 200 heures de formations à la délivrance d'un D.U. et d’un Master Universitaire en Ostéopathie Structurelle du Sport.  En fonction des besoins et des objectifs des ostéopathes qui les suivent, les formations proposées vont de l’initiation au perfectionnement. Parce qu'un sportif de haut niveau n'a pas les mêmes besoins que les patients quotidiens des ostéopathes, parce que les enjeux concernent leur santé mais aussi l'économie de leur club et la leur, parce que la rapidité de l’intervention d’un ostéopathe doit aller de paire avec une efficacité sans faille, je fais profiter mes élèves de mon expérience dans le domaine de l'élite sportive et de mon savoir-faire. Ceci afin que les ostéopathes qui suivent mes formations puissent intégrer à leur tour ce monde passionnant de l'élite des clubs sportifs.

En dehors de mes apprentissages du métier par 9 années d’études, ce sont mes 20 années d’expérience auprès des sportifs de haut niveau qui sont ma richesse. C’est cette connaissance et cette expérience que je partage avec mes élèves. Cette transmission me tient à cœur. Et c’est ce que je fais au travers de mes formations dont on peut trouver les détails sur le site www.sport-osteo.com.

 

 

REVUE DE PRESSE E ROBINSON BD.pdf
Document Adobe Acrobat [5.6 MB]